La création d'un réseau de télévision

À l'été 1952, au retour du Mexique, Ghylaine entend parler à la radio de la création d'un réseau de télévision à Radio-Canada. Elle m'encourage à présenter ma candidature. Jean-Paul Ladouceur qui vient de l'Office National du Film (ONF), a été nommé réalisateur des émissions jeunesse et me fait engager au « bureau des titres » comme lettreur. Je démissionne de l'École du Meuble à la grande déception de Jean-Marie Gauvreau, qui m'apprécie. Je perds en salaire, et je perds des mois de congé, mais le besoin d'activité est trop grand. Au « bureau des titres », il y a déjà deux employés, Hubert Blais et Jean-Paul Boileau sous la direction de Robert Sarrazin (SRC) qui vient lui aussi de l'ONF comme « titreur ». Faire des titres ne m'intéresse guère et tout de suite j'ajoute des dessins au lettrage. Cela fait son effet et bien vite on me dit « laisse faire les titres et fais plutôt des dessins ». La demande va croissant pour des illustrations alors que nous travaillons en circuit fermé pour expérimenter et découvrir les ressources de ce nouveau média. Nous sommes environ 80 employés en tout, au coude à coude avec des artistes venant du théâtre, du cinéma, de la musique. Robert Prévost, Jac Pell sont des décorateurs d'expérience au théâtre, j'apprends beaucoup à les voir mettre au point leurs réalisations au cours des répétitions. Jean-Paul Boileau est un bricoleur trés ingénieux et nous fabriquons ensemble des maquettes en papier, des marionnettes pour illustrer la chanson Le petit train du Nord de Félix Leclerc, par exemple. Je réussis à faire engager deux de mes élèves en illustration et peu à peu le service des titres devient le Studio d'art graphique multidisciplinaire.

Ghylaine et Christian Back Ste-Rose, 1952
Affiche annonçant la saison de Radio-Canada. Crédit : Henri Paul, 1954
Illustration pour Suite Canadienne de Claude Champagne, Radio-Canada. Crédit : Henri Paul, 1953
Les techniciens, Studio 40 de Radio-Canada. Crédit : Frédéric Back, croquis, 1954