Paris, le choc de la grande ville

C'est un choc de découvrir cette ville immense, dans la cacophonie bruyante des moteurs, aux murs de pierre grise, noircis de fumées, ces foules de gens affairés. Mon père déniche un appartement exigu, rue Garancière, derrière l'église St Sulpice. L'évier et les commodités sont dans l'escalier pour tous les locataires. Par la fenêtre, on voit passer tous les jours des escadrons de cavaliers de la Garde Républicaine dont les écuries logent sur la même rue.

1, rue Garancière, Paris Ve. 1937