RetourAller aux ateliers
 
  Film d’animation sans paroles
Durée : 11 minutes, 30 secondes

« Tout ce qui vit avec nous sur la terre a dû s'adapter, évoluer et se perfectionner au cours de millions d'années. Chaque fleur, chaque insecte, chaque animal est une merveille à découvrir, à respecter, à aimer, mais nous avons tendance à les remplacer par des inventions du génie humain, présentées par des magiciens de la publicité, vendeurs de progrès et de surconsommation. On s'aperçoit pourtant que ces inventions se démodent bien vite, qu'elles se brisent et qu'elles détruisent souvent ce qui est essentiel à notre vie, à notre bonheur et à la continuation des vrais miracles accomplis par la nature. »
F. B.


Dans une nature idyllique, des enfants s'amusent et travaillent en compagnie d'animaux familiers. Harmonie, découvertes, joie, rires et chants d'oiseaux prédominent. Survient un homme-orchestre bizarre. Il mystifie et amuse les enfants en transformant un lièvre en lapin mécanique, un oiseau en sifflet à ressort. Les enfants sont ravis, applaudissent.

Le magicien continue de plus belle, transforme fleurs, forêts, soleil. Tout y passe. La campagne bucolique est devenue une mégalopole aux innombrables cheminées, ils sont prisionniers de l'exploitation. Condamnés à fabriquer des produits lourds de conséquences. L'émerveillement des enfants s'est transformé en consternation. Malgré les menaces du magicien, ils se ressaisissent et crèvent le décor qu'il a créé autour d'eux. La nature retrouvée accueille joyeusement les enfants.
 

Le message
Frédéric Back s'insurge depuis longtemps contre la surconsommation et la pollution qui s'ensuit. Dans ¿Illusion?, l'artiste engagé tente de sensibiliser les enfants à cette aliénation d'une manière qui soit à leur portée. On détruit les beautés naturelles, des modes de vie, des divertissements simples pour les remplacer par des créations artificielles sous prétexte de progrès. Cette obsession du progrès nous pousse à adopter de nouveautés technologiques souvent superflues et potentiellement dangereuses. « Il est rare de rétablir ce qui a été détruit, mais la fin optimiste est un espoir et une motivation pour réagir. Nous pouvons prévenir cette aliénation, nous pouvons nous libérer en nous attachant à ce qui est essentiel, vivant et vrai! » F.B.

Ce film s'adresse aux jeunes, mais le récit est fait de telle sorte qu'il puisse aussi servir aux adultes désireux d'aborder ces questions entre eux ou avec les enfants.

 
Ces ateliers s’adressent à des enfants de 5 à 15 ans. Les plus jeunes peuvent être guidés et accompagnés par des parents, des enseignants, des intervenants ou des enfants plus âgés qui ont déjà vécu l’expérience. Les plus âgés peuvent s’engager dans la création de façon autonome.

Les ateliers peuvent avoir lieu à la maison, à l’école, au camp de jour, à la garderie, au service de garde, au centre communautaire ou à tout autre endroit jugé convenable pour vivre une expérience esthétique enrichissante, inspirée de l’œuvre de Frédéric Back.


 

Toutes les activités peuvent être réalisées de façon autonome. Vous pouvez vous limiter à une courte activité d’une heure ou opter pour un projet à long terme regroupant plusieurs thèmes, lesquels peuvent être reliés au programme d’études.

* Il est important que la réflexion et les discussions se déroulent dans un environnement interactif,
   stimulant et sécurisant.

 

Atelier 1: Illu...son! Atelier 2: Machine à illusions Atelier 3: Pollution sonore, je t'entends!

Conceptrice de cette trousse : Françine Auger
Aide à la fabrication des instruments de musique : Stéphane Simard, Brault & Bouthillier à Montréal



Vos suggestions :
Partagez vos commentaires avec nous!

Nom :
Courriel :
École :
Niveau :
Titre de votre commentaire : 

Commentaire :